CHRONIQUE DE LA DOULEUR : UN BALADO

Mon nom est Anne St-Denis, ex-chorégraphe, danseuse et professeure de stretching-danse. Depuis près de 7 ans, je suis aux prises avec la douleur chronique. Avec l’aide de mon amoureux, j’anime ce balado. Je parle de douleur chronique, mais pas seulement. Je parle de ce qui m'arrive, me passionne et me révolte. Je parle de l’expérience que j’ai acquise au quotidien dans la compréhension et la gestion de la douleur. Je parle aussi de ce que la douleur m’a apportée intérieurement et même… spirituellement. Les chemins de la réadaptation (je n'ose dire guérison) sont multiples et très surprenants. Ce balado thérapeutique a été ma planche de salut. En parlant, j’arrive à faire de mes douleurs quelque chose de constructif et de créatif. Ce faisant, j'espère encourager ceux qui souffrent de la même maladie à parler et à créer quelque chose, eux aussi. Comme l’écrivait l’un de mes auditeurs : Merci... ça fait du bien de constater qu’on n’est pas seul. La douleur chronique est une maladie qui se vit dans le silence et l’isolement. Créer pour briser le silence et l’isolement est l’une des voies menant... à la guérison. Bienvenue et bonne écoute!

Décrire la douleur

La parole soulage. Encore faut-il qu’elle puisse s’exprimer, être entendue et crue. Comme la douleur chronique n’est pas toujours prise au sérieux, être entendu et cru est le plus grand défi que rencontre le douloureux chronique dans sa quête de soulagement.

Comme il est difficile de décrire la douleur. Les mots sonnent faux ou « visent à côté » des sensations sans parvenir à exprimer pleinement et avec précision ce que ressent le malade. C’est comme un choc électrique. Une brûlure. Des coups de marteau. Une drille. J’ai mal tout le temps.

Offrir un espace de parole où le malade peut laisser libre cours à l’expression pleine et entière de ce qu’il ressent est la base d’une prise en charge adéquate.

Anne vous parle

      Il en a fallu du temps - 12 m

CommenterMerci de rester courtois

Votre commentaire