CHRONIQUE DE LA DOULEUR : UN BALADO

Mon nom est Anne St-Denis, ex-chorégraphe, danseuse et professeure de stretching-danse. Depuis près de 7 ans, je suis aux prises avec la douleur chronique. Avec l’aide de mon amoureux, j’anime ce balado. Je parle de douleur chronique, mais pas seulement. Je parle de ce qui m'arrive, me passionne et me révolte. Je parle de l’expérience que j’ai acquise au quotidien dans la compréhension et la gestion de la douleur. Je parle aussi de ce que la douleur m’a apportée intérieurement et même… spirituellement. Les chemins de la réadaptation (je n'ose dire guérison) sont multiples et très surprenants. Ce balado thérapeutique a été ma planche de salut. En parlant, j’arrive à faire de mes douleurs quelque chose de constructif et de créatif. Ce faisant, j'espère encourager ceux qui souffrent de la même maladie à parler et à créer quelque chose, eux aussi. Comme l’écrivait l’un de mes auditeurs : Merci... ça fait du bien de constater qu’on n’est pas seul. La douleur chronique est une maladie qui se vit dans le silence et l’isolement. Créer pour briser le silence et l’isolement est l’une des voies menant... à la guérison. Bienvenue et bonne écoute!

À la recherche de son identité

Pour celui qui en est atteint, comme pour celui qui accompagne et soutient, la douleur chronique est un véritable traumatisme. À plus ou moins long terme, tous les aspects de votre vie sont affectés de plein fouet et durablement : mobilité, autonomie, travail, finances, vie amoureuse et sociale, estime de soi, identité…

Face aux bouleversements qu’entraîne la maladie, et confrontés à l’adaptation que requiert une situation à laquelle rien ne vous a préparé, le choc est inévitable et frontal.

Une fois déposée la poussière du choc initial (et cela peut prendre beaucoup de temps), une fois reconnue et acceptée la situation (et cela peut prendre beaucoup de temps), une fois entreprises les actions menant à la réadaptation (et cela peut prendre beaucoup de temps), une question demeure, et sa sous-question : Qu’est-ce qui m’est arrivé? Qui suis-je désormais?

Pas facile de répondre à ces questions aussi post-traumatiques qu’essentielles. Pourquoi? Tout simplement parce que vos « titres de propriété persos » ont volé en éclats : travail, carrière, actifs, image de soi bref, tout ce qui vous définissait jusqu’alors n’est plus, ou s’est irrémédiablement transformé.

CommenterMerci de rester courtois

Votre commentaire